• DANSE AU PARADIS MON AMIE A VIE

    Pourquoi ne pas se laisser emporter,

    Vers d'autre cieux ,d'autres contrées.

    Là ou ni la peur,ni le froid ,ni  la misère,

    Ne peuvent accroître ma colère.

    Malgré toute ma ténacité ,mon courage,

    Je suis là emportée loin du rivage.

    Oui  je  pense à celle qui fût mon amie,

    Pour rien au monde je ne l'envie.

    La nuit ,je ne peux arriver à dormir.

    Les mots m'ont poussée à partir,

    Dans le pays des rêves merveilleux,

    Au loin sous d'autres cieux .

    Mon amie à vie toi qui me comprends,

    Là ou tu es partie,j'entend ta voie mélodieuse,

    Me dire que je suis chanceuse.

    Ma douce Fleur  Sauvage,

    Moi je suis seule dans une cage.

    Je suis si peu entourée,

    Non je ne vais pas pleurer.

    (c)bleuelavande -août 2005.

    Poème écrit en mémoire de Carmen Remillard

    dite Wildflower (fleursauvage) amérindienne

    de Saint-Jean-sur-Richelieu.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :